Mes chers enfants, vous avez l’impression que ces ténèbres épaisses ont tout envahi et de façon irrémédiable.

15 septembre 2020 – 9h30

Parole de Marie Co-rédemptrice, Notre Dame des Douleurs :

«  Ma chère fille, je te bénis au Nom du Père, au Nom du Fils et au Nom de l’Esprit Saint. Couvre-toi du Sang Précieux de mon Fils Jésus. Intimement liée à la Croix, tu marches avec nous pour le Salut du monde qui, dans la désolation, périclite en suivant le menteur arrogant qui ne respecte rien et détruit tout dans sa haine.

Je vois, avec toi, mes enfants tant aimés de Dieu, ayant une large part de leur vie investie dans la peur et l’obéissance, se renier eux-mêmes et n’accepter aucune lucidité (ni objectivité). Dirigés ainsi ils se méfient de leurs frères, leurs enfants, leurs parents et amis. C’est la division et l’accusation. La froideur s’est installée en ce monde, la domination malsaine écrase l’humanité et menace les dissidents à leurs règles.

Mes chers enfants, vous avez l’impression que ces ténèbres épaisses ont tout envahi et de façon irrémédiable. Ressaisissez-vous, ayez confiance, si vous avez accepté Jésus en votre vie, en votre coeur, vous portez la Lumière qui vous guide et vous libère. La foi, l’espérance et la charité est votre chemin d’éternité. Rien ne vous séparera de l’Amour.

Le Père Éternel vous a confié cette dernière étape de la purification du monde et la traversée (la pâque) en Sa Promesse : le Paradis, rendez-vous pour tout Son peuple.

La résistance que vous demande mon Fils Jésus ne peut être que dans la foi ferme et l’humilité (crainte de Dieu), la prière et le chemin de perfection balisé par le Décalogue et tous les sacrements.

Dans le FIAT que je donne à Dieu Trois Fois Saint, je m’engage à porter, dans l’Incarnation du Fils de Dieu et avec Lui, les douleurs de l’enfantement de l’homme en son Salut. Devenant la Mère de Jésus le Christ, j’accepte d’être la Mère du Corps du Christ.

Les arrhes de la Rédemption sont pour tous les enfants créés afin qu’ils demeurent de dignes enfants de Dieu. Créés à l’image de Dieu, vous avez votre libre arbitre en votre volonté propre.

Tous, chacun, ont été sauvés par la Croix et bénéficient d’une nouvelle alliance avec le Père Éternel.

Tous, chacun, maintenant connaissent l’existence de Dieu et peuvent librement choisir de répondre à Son Appel d’Amour et de Vie Éternelle.

Tous, chacun, auront l’avantage de l’Illumination des consciences et la très grande grâce de la Miséricorde offerte pour la purification de l’âme de tout péché et des scories accumulées durant la vie terrestre.

Tous, chacun, auront le support nécessaire pour choisir entre le bien et le mal afin d’être libérés et heureux éternellement selon l’objectif de la Création.

Aujourd’hui mes douleurs sont grandes et acceptées pour vous soulager et vous soutenir dans le portement de la Croix et le « martyr » de l’Église afin que la première résurrection s’accomplisse pour tous.

Mes enfants qui êtes déjà du Corps du Christ et souffrez dans cette passion finale, soyez heureux de participer à l’accomplissement de la Promesse du Père, sollicitée sans cesse dans la prière que Jésus vous a donnée. (le Pater Noster)

Vous qui avez entendu, écouté, suivi les appels, les conseils, les prophéties, gardez pur votre coeur. Dieu en vous, vous libèrera et protégera de toute embûche.

Hélas, ils demeurent parmi vous de mes enfants qui contournent la Divine Volonté et veulent imposer à leurs frères leurs croyances et leur domination. Je vous supplie d’avoir l’humilité d’admettre, devant Jésus à l’Avertissement, votre erreur et choisir de Le suivre. Il est votre Dieu, votre Salut, votre Vie Éternelle.

Mes enfants souffrants, ne croyez pas éviter les douleurs en suivant les mensonges et en acceptant les insultes et les violences envers Dieu et les hommes. Votre âme n’est créée que pour l’Amour et la Bonté. Tout ce qui en déroge conduit à la mort éternelle.

Recevez en ce jour l’Appel pressant de Dieu et de votre Mère qui vous aiment afin que se terminent pour vous, toutes les souffrances que ce passage sur la terre vous a infligées dans le désordre et la confusion qui vous éloignent de la Bonté.

Soyez bénis Mes enfants tant aimés de Dieu. sachez que toute mère aimante, comme moi, désire voir son enfant heureux et elle préférerait même porter pour lui la douleur.

Marie Co-rédemptrice, Notre Dame des douleurs »

Marie Catherine de l’Incarnation Rédemptrice, servante quelconque en la Divine Volonté du Tout-Puissant, Unique Dieu.