Mes Fils-prêtres, vous avez perdu la foi ?

Le 14 février 2021 à 9h17

Lecture demandée : Livre des Juges 7, 1-22

Yahvé réduit l’armée de Gédéon, et Présage de la victoire.
Gédéon ayant très peu confiance en ses propres moyens, même se sachant conduit par Dieu, n’arrivait pas à se croire apte à attaquer l’ennemi tel que Dieu lui demandait. Par deux reprises Gédéon demanda des preuves à Yahvé qui, pour le rassurer, accepta de lui confirmer Sa Présence et Sa demande par les preuves de la ¨toison¨.
Rassuré, Gédéon se prépare donc à partir pour délivrer Israël comme lui demande le Seigneur. Il rassembla un grand nombre de soldats pour livrer bataille. Mais Yahvé demande à Gédéon de diminuer ses effectifs trop nombreux afin qu’Israël voie l’œuvre de Dieu dans la victoire plutôt que de croire à sa propre force : « C’est avec 300 hommes choisis que Je livrerai Madian entre tes mains. Le reste du peuple appelé retournera chez soi » Les 300 prirent les provisions et les cors.
À la faveur de la nuit Gédéon et Pura allèrent marcher près du camp ennemi comme lui avait indiqué le Seigneur « Lève-toi, descends du camp car je les livre entre tes mains. Cependant si tu as peur, descends, va avec Pura ton serviteur, écoute ce qu’ils se disent, tu seras réconforté. »
C’est alors ce que fit Gédéon et il entendit un homme de Madian qui racontait son songe à son ami : « La galette de pain d’orge roulait dans le cap de Madian, elle atteignit la tente, la heurta et la renversa sens dessus dessous ». Le camarade répondit : « Ce ne peut être que l’épée de Gédéon, fils de Yoash l’Israélite, Dieu va livrer entre ses mains Madian et tout le camp. »

         Je te rends grâce Seigneur si patient et généreux auprès de Tes enfants. Ces enseignements, à la lecture de la Parole Vivante, que tu nous proposes, nous font mieux connaître l’Omniprésence de Dieu auprès de Ses enfants et Son Amour Infini exprimé dans tous les moyens qu’Il nous donne pour vaincre le mal.

        Tu nous ouvres les yeux face à tout ce que nous vivons sur cette terre et Tu nous appelles à faire confiance, et enfin, à découvrir l’Amour Inconditionnel que Tu nous manifestes constamment. Gloire à Toi Dieu d’Amour, Tu nous donnes force et courage afin que nous marchions confiants vers Toi, avec Toi.

À vous qui lisez ce que nous soumet Jésus, je désire vous transmettre un peu la lumière de ces textes qui nous fournissent tous les liens, les signes et les compréhensions de ce que nous sommes et ce que nous vivons dans notre relation avec Dieu sur la terre de transition vers Lui. Je n’approfondis pas mais je crois que de souligner les mots clés éveillent en nous la méditation et la joie d’être en relation directement avec Dieu.

Et, Jésus, lorsque je soulignais, me disait : « Tu vois bien le lien : le Pain et ta mission Eucharistique dans La Main de Dieu qui te conduit, la Victoire est donc assurée ». Je me prosterne, pardonne-moi Seigneur, combien de fois, et encore aujourd’hui, je subis la pression de ceux qui demandent des preuves et m’amènent à craindre ma faiblesse et à douter d’être la bonne personne qu’il Te faut.

Bénis-nous Seigneur Dieu Trois Fois Saint, que nous demeurions petits, fiers de l’être, mais courageux par Ta grâce et la Force que tu nous donnes alors.


Parole de Jésus Christ :

  « Sous Ma bénédiction du Père, du Fils et de l’Esprit Saint, Ma fille d’Amour, de Lumière et de Sainteté, écrivons ce qui touchera et éclairera Mes enfants dans la foi, l’espérance et la charité.

Mon peuple qui porte l’Amour de Dieu, étant libéré des préoccupations et de la convoitise qui dirigent le monde à sa perte, sois rassuré en demeurant confiant dans le Divin Vouloir.

Tous ceux qui ont compris, sans en avoir toutes les preuves pour pouvoir réfuter le mensonge, sont ceux que l’Esprit Saint rejoint dans leur bonté et leur simplicité. Hélas, et tu l’as vu par l’Amour et la Lumière en toi, beaucoup de ceux qui se revendiquent de Dieu et des dieux jouent (se situent) sur tous les tableaux (sur plusieurs plans) pour apporter la confusion dans le peuple et le dominer.

Bien ancrée, cette domination mondiale exerce son pouvoir sur les nations en détruisant de façon stratégique les plus faibles, les soumis (et les indésirables qui, selon eux, peuvent leur nuire) et utilise ses serviteurs, par les manipulations et les ordres subtils, en agissant dans leur orgueil et leur sensibilité. Le déchu domine ainsi par sa ruse et ses intimidations. Il ne respecte rien. Son but : satisfaire son caprice diabolique et sa vengeance contre tout ce qui est à Dieu Créateur, le Père Éternel qu’il a renié.

Le langage du Christ (et du vrai chrétien) n’est ni ésotérique, ni hermétique, ni accusateur, Il est Vérité et toujours présent pour aider les hommes, enfants de Dieu, à comprendre les pièges qui leur sont tendus pour les priver de la Vie Éternelle pour laquelle ils sont créés. Par l’ennemi de l’homme, tous les moyens astucieux ont été utilisés pour priver l’homme de son destin céleste et royal.

La peur de la maladie et de la mort a été introduite et utilisée de plusieurs façons dans vos sociétés. L’accent a été d’abord suscité sur la santé, la beauté, les plaisirs du corps. Il a été offert alors, pour une meilleure ¨qualité de vie¨, des moyens de plus en plus oppressants, et des objectifs populaires, souvent artificiels et onéreux, loin de la vraie nature. Tandis que la mort a toujours été utilisée, par le monde, comme moyen d’intimidation, de représailles, de manipulation et de mépris. Là aussi on s’est éloigné du respect de l’être humain et des lois divines. Les moyens offerts par les gouvernements pour la santé et alléger les fardeaux des coûts de la ¨maladie¨ et de leurs soins, sont devenus aujourd’hui moyens pour assujettir le peuple et faire de lui des esclaves.

Ce qui, dans la foi de vos ancêtres, soignait simplement et véritablement dans la charité et vous conduisait à la Vie Éternelle, a été rejeté. Les bénédictions de Dieu et les grâces de guérisons sont évitées, méprisées. On a favorisé la recherche des idoles dans l’exotique et le magique, nommée parfois science, qui a plus d’attrait sur l’imaginaire de l’homme et lui donne aussi l’impression de posséder enfin le pouvoir, le savoir et l’avoir.

Ainsi, en cette Fin des Temps, certains de Mon Église acceptent ces règles qui s’établissent, certains font même partie des décideurs de ces nouvelles règles et du nouvel ordre mondial qui s’imposent. Pour eux, il est donc hors de question de faire appel à Dieu Tout-Puissant, à Marie Immaculée et aux saints pour les intercessions afin de soulager, guérir ou d’arrêter le cours d’une épidémie. Au contraire, les fermetures et les interdictions d’avoir recours à Dieu s’accentuent et cela ira jusqu’à la division entre frères.

Tous les sacramentaux, jugés superstitions et inutiles, qui étaient là pour un support à l’enfant de Dieu et surtout une barrière au mal, tous ces objets pieux soutenant la prière et l’intimité avec Dieu sont interdits laissant le libre accès au mal de s’installer, même dans les lieux les plus saints.

À l’autel du Sacrifice Divin qui donne Vie, on a introduit des produits toxiques pour toucher l’Hostie Sainte et on se masque soi-disant pour protéger les fidèles, niant l’Unique tout Puissant. Le Très Haut au-dessus de toutes créatures. De plus en plus on interdit l’accès aux offices et à l’Eucharistie. Où sont donc Mes apôtres ?

Mes Fils-prêtres, vous avez perdu la foi ? Vous respectez ces règles imposées pour pouvoir encore célébrer ou vous croyez à ces sornettes insultantes et dévastatrices envers la foi en Dieu et envers le Salut des enfants de Dieu ? Mes Fils, agissant ainsi ou demeurant passifs, vous donnez un faux message à vos frères. Vous cédez la place à celui qui s’est installé dans Ma Maison en prenant place aussi dans les cœurs de ceux qui obéissent alors à l’erreur et à la peur que l’on veut vous inculquer.

Dans Ma Parole, répétée, lue, relue et propagée dans les siècles, n’êtes-vous pas informés, avertis de cette décadence de l’humanité et de l’apostasie fomentées par le déchu qui viendrait pour tenter de dominer le monde afin de le perdre avant la Fin des Temps ? Ce déchu ne doit-il pas être enchaîné pour 1000 ans jusqu’à la Fin du monde ? Pourquoi accepter sa volonté, le suivre ?

Est-ce la faiblesse, la démission devant la menace de la Fin des Temps, le manque d’Amour ou de foi qui vous incitent à prendre la voie d’évitement de votre Salut et de risquer de perdre vos frères qui vous suivent ? Est-ce le culte de la force et du contrôle qui vous assujettit ainsi et vous détourne de l’Amour de Dieu en n’ayant plus recours à Sa Toute-Puissance et à sa Miséricorde offertes en tous temps ?

Est-ce vraiment et seulement la peur qui vous dirige et vous désoriente ? Qu’en est-il de la séduction du pouvoir, du savoir et de l’avoir qui attire et soutient ainsi, Mes enfants et Mes fils-prêtres, dans l’erreur et dans l’ambivalence du choix entre servir Dieu, tel votre engagement, ou suivre ce que le monde fait miroiter ? Est-ce l’ambition qui amène certains de Mes fils à croire et vouloir démontrer que les deux options, si opposées, sont compatibles et ne nécessitent pas à faire un choix ? Pourtant retrouve-t-on dans l’Évangile : « Vous ne pouvez servir deux maîtres à la fois : Dieu et l’argent ».

Avez-vous oublié que rien, même de si apprécié, de ce que vous avez accumulé sur cette terre comme étant des avantages et semblaient vous valoriser, ne suit l’âme qui doit se présenter à son Créateur ? Dieu appelle tous Ses enfants à la Vie Éternelle, ne demeureront avec Lui que ceux qui ont gardé la foi et donné la priorité à l’Amour de Dieu et du prochain.

La Parole Vivante s’adapte à toutes les époques, toutes langues et nations pour rejoindre et accompagner l’homme créé de Dieu. Elle est unique et immuable, la Création n’est qu’un moment présent dans l’éternité. Tout est accompli devant Dieu. L’homme, à son rythme doit assumer son cheminement et ses choix mais il est toujours soutenu par le privilège des grâces offertes et de la Miséricorde de Dieu. Appelés, avertis, soutenus, les hommes peuvent donc continuellement s’améliorer et s’amender dans le Christ qui par Amour, jusqu’à la Fin des Temps, tend à chacun Sa Main secourable.

L’orgueil du déchu, répandu sur la terre, a installé sa hargne dans le cœur de beaucoup d’enfants de Dieu. Il œuvre à faire taire la Vérité et à priver l’humanité de la Présence de Dieu Sauveur, Jésus Christ. L’homme, créé de Dieu, sait en son âme et peut, en sa bonté intrinsèque, faire le choix de demeurer intègre et garder son lien filial envers le Père Créateur même s’il n’a pas une éducation religieuse chrétienne.

L’étape où l’humanité se trouve, bien annoncée et bien décrite, d’abord dans la Bible et ensuite par toutes les prophéties que Moi Dieu Je vous donne ainsi que les apparitions et les messages de Marie Immaculée (enseignements, conseils et prophéties), révèle que l’homme s’est rendu, en sa bêtise, au point irrémédiable de la Fin qu’il provoque dans sa façon de faire plutôt que de la vivre dans un simple retour au Père Éternel, dans la joie et l’Amour.

Mon petit reste fidèle se présente, d’apparence démuni, en cette lutte de la Fin des Temps, mais dans la foi en Dieu qui accompagne son armée de petits doux et humbles de cœur portant pour eux la Victoire et les conduisant dans la Vie sous de nouveaux cieux et sur une terre nouvelle où le mal ne peut entrer.

Jésus Christ »


Marie Catherine de l’Incarnation Rédemptrice, servante quelconque en la Divine Volonté du Tout-Puissant, Unique Dieu.