Tôt ou tard les persécuteurs vivent ce qu’ils ont imposé à leurs victimes.

3 août 2020 – 15h

Lecture dans la Bible : Deuxième livre des Maccabées

Antiochus avait comme objectif de se rendre à Jérusalem et exterminer tous les Juifs. Sa détermination était ferme et malgré un violent malaise qui surgit en ses entrailles, il ordonna de continuer et encore plus rapidement vers Jérusalem pour assouvir sa haine. Mais sa maladie le fit tomber et admettant qu’il pouvait en mourir, Antiochus écrit aux Juifs, en forme de supplique, une lettre leur promettant de belles ententes et avantages. Il admit aussi que Yahvé était plus puissant. Par contre, « Ce meurtrier, ce blasphémateur en proie aux pires souffrances, semblables à celles qu’il avait fait endurer aux autres, eut le sort lamentable de perdre la vie loin de son pays. » (2 Maccabées 9, 28)

 

Parole de Jésus Christ :

    « Je te bénis Ma fille d’Amour, de Lumière et de Sainteté : du Père, du Fils et de l’Esprit Saint.

Tôt ou tard les persécuteurs vivent ce qu’ils ont imposé à leurs victimes. Il se sentent alors traqués et paniquent. Les films et les romans si populaires qui les décrivent dans leur retraite, armés jusqu’aux dents, parlent rarement de leur état intérieur. Ils en font des héros de la criminalité.

Antiochus, persécuteur des Juifs, subitement malade se lamentait, aux Juifs et même à Yahvé, sur son pauvre sort et tentait de manipuler promettant de bonnes choses pour obtenir des avantages et un sursis. Mais, il ne pensait qu’à retrouver confort et guérison sans remord réel du tort qu’il avait fait.

La Fin des Temps surprendra aussi tous ceux qui dans leur orgueil ont cru aux mensonges et renié le Père Créateur et la Rédemption pensant s’approprier la Gloire de Dieu. Dans leur imaginaire ils se voient au-dessus de Dieu, le reniant, le piétinant, ils utilisent et profanent tout le sacré dû à la divinité du Christ. Ils marchent avec le déchu et font de Ma Création un enfer, un lieu de supplices.

Ils périront sur les lieux de leurs crimes et par ce qu’ils ont inventé de supplices, de méchancetés. Ils réussiront, effectivement, à anéantir ce qu’ils ont érigé. Dieu purifiera tout ce qu’ils laisseront derrière eux.

Mon petit reste sera exclu, par Mon Amour et Ma Toute-Puissance, de cette douleur de l’anéantissement. Ce monde ne sera plus, les Miens seront sur une terre nouvelle et sous un Ciel nouveau.

Mes enfants ne pensez pas à la vengeance, ni à leur punition, ne vivez que d’Amour et de Miséricorde dans la prière en espérant leur repentir et leur salut. Tout ce qui concerne cette situation abominable sera réglé équitablement par Dieu envers ceux qui ont provoqué la souffrance et la déchéance parmi Mes enfants et dans la Création.

Soyez dignes et bons, vos vertus bénissent et soutiennent vos frères dans le cheminement de la Fin des Temps. La liberté d’enfant de Dieu est dans l’Amour partagé envers Dieu et vos frères et dans la paix et la joie qui en résultent.

    Jésus Christ »

 

Marie Catherine de l’Incarnation Rédemptrice, servante quelconque en la Divine Volonté du Tout-Puissant, Unique Dieu.