Rien de ce monde ne peut se prévaloir d’appartenir à la Vie Éternelle.

21 juin 2020 – 12h22

C’est à partir d’une phrase que j’ai saisie en ouvrant la Bible : Daniel 3, 21 « ceux-ci furent donc liés, tout vêtus, portant manteau, chausses et chapeau et jetés dans la fournaise du feu ardent ».

 

Dialogue avec Jésus Christ :

Nous sommes dans la fournaise, nous n’adorons que Dieu Unique et Trine, Dieu Trois Fois Saint. Jetés dans la fournaise, ainsi en plein jour, vêtus de nos manteaux, nos souliers, nos chapeaux, étant en marche dans l’élan de notre vie mais face aux menaces non voilées qui se dressaient devant nous. Une secte et son prince jaloux, qui ne peut détruire le Dieu Adorable, s’affaire à détruire les adorateurs et ceux qui risquent de porter en eux le souvenir d’un Dieu Bon et de retrouver la foi.

Pour ce prince et sa suite tout doit être éliminé de ce qui agace ou menace leur tranquillité ou risque de nuire aux plans de destruction prévus de longue date. L’Eucharistie, les sacrements, les sacramentaux, les Paroles divines dans l’être ou dans les livres, les autels et leur temple, les chants et la joie de chanter Dieu, tout doit être brisé, détruit, profané afin que les ténèbres règnent.

Pour eux, tout ce qui fut créé par l’Unique Dieu Vivant, doit être modifié, perverti : l’homme doit être sans genre, sans paternité ou maternité, sans famille ; il n’est qu’objet. Il peut donc être transgenré, tatoué tel un mur de graffitis, mutilé, perforé et surchargé de clinquants brillants mais vêtu de mort pour éteindre autour de lui toute joie et beautés de la vie. Même les bébés sans genre sont déjà objet pour l’effigie de la mort. Prends pitié de nous Seigneur.

Oppressé, l’homme doit performer, consommer, ne plus penser, ne plus prier et suivre les modèles offerts afin d’être accepté de la majorité. Surtout, il doit obéir, se soumettre en cédant toute liberté à ceux qui veulent diriger.

De la fournaise, où les confinés partagent peurs, virus, soumission et fausses informations, observer le monde situé de l’autre côté ne révèle pas de différence ni d’espérance. L’enfer est donc des deux côtés. Le prince de ce monde s’établit dans un règne qu’il s’imagine avoir gagné.
Prends pitié Seigneur.

Où sont-ils les résistants, les pleins d’ardeur, d’Amour et de Miséricorde ? Qui va oser chanter puisqu’on n’entend plus les clochers de nos églises appeler son peuple ? (c’est ainsi où je suis) L’âme de mon peuple est saturée de mensonges, dérobée ou perdue ? Les anges ont été cloisonnés dans des boutiques new-age et les déchus sont en liberté, et par des pratiques ésotériques, sollicités.
Prends pitié Seigneur.

On dit, pour confondre les gens, que ce complot du mal est une ¨théorie¨! Voici une belle démonstration de la tactique ou la technique du faussaire et de la fausseté. Qu’attendent Tes enfants préparés, avertis ? Ce n’est pas une hypothèse mais bien une réalité dans laquelle s’enlisent passifs ou sans le vouloir, une population accepte et aide à l’accomplissement de tout ce qu’affirment les militants de ce nouvel ordre mondial. Prends pitié Seigneur

Progressivement les moyens utilisés ont conduit et formé les pièges où le monde doit culminer : de guerre en modernisation, du rejet de la vie naturelle à la synthétisation, des sciences au service de l’homme à l’homme manipulé à l’ambition du savoir.

Les guerres longitudinales ont permis les expérimentations, les modifications et les transmissions de bactéries, virus à être utilisés comme armes pour dominer l’humanité. Ce cheminement nous mène à ce que nous vivons : l’imposition de la générative à une population captive, ignorante et consentante, victime d’un conditionnement de peur et de confiance aux solutions que l’on veut imposer. Il est triste de voir une population bien-pensante qui s’est toujours méfiée de l’Amour de Dieu et de ses potentielles exigences pour se jeter sans réflexion ni crainte dans les mains de la haine.
Ô Seigneur, prends pitié.

 

Parole de Jésus Christ :

    « La recherche du ¨monde meilleur¨ n’est pas dans un ailleurs. Seul l’homme de bonne volonté a en lui le moyen d’y parvenir. Dieu à la Création a promis le bonheur éternel à tous ceux qui le veulent. Le Christ est venu redonner la Vie à l’homme qui était en rupture avec le Père Éternel. Il est le Chemin, la Vérité et la Vie. Le seul Commandement, indispensable à l’accès à la Vie Éternelle, que tous les Miens connaissent, est l’Amour.

Dieu est Amour et Vie. Vivre dans Sa Divine Volonté c’est demeurer en Son Amour insondable, incommensurable.

Rien de ce monde ne peut se prévaloir d’appartenir à la Vie Éternelle. Le passage de l’épreuve de la vie terrestre fut le combat du bien et du mal choisi par l’homme comme plan de vie sur la terre. Le passage dans l’épreuve se termine en cette fin de la Fin des Temps.

Par la Foi, l’Espérance et la Charité, l’homme bon a maintenu ce lien surnaturel avec l’Esprit Saint en son âme. L’âme ne peut trouver paix et refuge qu’en Dieu, son Créateur.

La séduction du mal qui agit sur l’imaginaire de l’homme ne vise qu’à lui ravir son âme et la priver de la Félicité qui lui appartient, ayant été créée pour vivre éternellement heureuse auprès du Père Éternel.

Toutes démarches de domination, de séduction et de perversion visent à écarter les enfants de Dieu de leur destinée et les éprouvent dans leur vie terrestre en les conduisant au désespoir et au désir de mort.

Les hommes qui ont accepté, en accord avec le malin, ces façons d’agir pour obtenir richesse, gloire, domination et satisfaction de leurs instincts dévoyés en assujettissant et exploitant leurs frères, servent l’auteur de la déchéance et de la haine et, la plupart sont irrémédiablement déchus.

Que les représentants de la Parole de Dieu et de Ses projets en cette Fin des Temps, ayant un ministère précis auprès du peuple de Dieu, voient à demeurer dans la droiture en craignant d’utiliser envers leurs frères la séduction et l’oppression qui s’insinuent facilement dans ces rôles ; en ne s’appropriant aucunement de la gloire de Dieu ; en ne nuisant pas, par compétition, jalousie ou convoitise, aux humbles témoins choisis et porteurs de Dieu.

Qu’en Mon Église la Vérité se positionne clairement et que ne soient plus tolérés, encouragés ou évités les discours ¨mielleux¨ qui veulent sauver les apparences en portant la confusion de la Vérité à proclamer, nuisant ainsi à ceux qui font confiance aux représentants de Dieu.

Nous approchons de cette déclaration des modifications nécessaires dans l’Église et de la nécessité de former une Église unie, améliorée et adaptée aux besoins de la société. Que Mes enfants solides et zélés pour la Foi et l’Amour de Dieu soient prêts et préparent, sans juger mais sans contourner, le peuple de Dieu à ces événements qui annoncent aussi la dernière étape de l’Apocalypse.

    Jésus Christ en vous. »

 

Marie Catherine de l’Incarnation Rédemptrice, servante quelconque en la Divine Volonté du Tout-Puissant, Unique Dieu.