L’obéissance demandée envers les règles et à la solidarité fraternelle n’a rien de restrictif ni de punitif.

18 juin 2020 – 9h36

Lecture : Le Livre de Josué 22, 1-12

Josué a succédé à Moïse. Sous la conduite de Yahvé il amena la Maison d’Israël à la réalisation des promesses données par Dieu à leurs pères.

Dans la dernière étape de sa mission avant de les quitter, Josué répartit les dernières terres, que Dieu leur donne, entre ceux qui doivent s’y installer. Il doit agir encore une fois en modérateur puisqu’une partie des frères qui les avaient accompagnés manifestent de la méfiance envers leurs frères et les tensions surgissent.

Josué intervient et remémore au peuple d’Israël les ententes faites avec Yahvé et Sa demande de vivre dans l’Amour et d’observer les lois et commandements dictés à Moïse pour s’assurer de toujours vivre dans la Volonté Divine et en harmonie dans le pays et les richesses que Yahvé leur donne.

 

Parole de jésus Christ :

    « Sois bénie du Père, du Fils et de l’Esprit Saint, Ma douce-Mienne, fille d’Amour, de Lumière et de Sainteté.

La guerre ignominieuse, nommée urgence sanitaire, qui assujettit le monde, vous présente progressivement et habilement l’étape suivante du projet de domination et de destruction de l’être, enfant de Dieu : la vaccination. Envahie et soumise, une grande partie de l’humanité accepte et désire cette intervention. Tout est vu, venant de ces gouvernements généreux (soit disant), comme une grande protection.

La majorité des hommes ayant renié et exclu Dieu de leur vie, n’a plus de référence saine et sainte pour être éclairée de la Vérité qui réside en Dieu Seul. La fermeture à Dieu est aussi un rejet de tous ceux qui charitablement veulent leur porter la Vérité et l’espoir de Vie.

En cette Fin des Temps, Mes enfants, vous avez été conduits, comme le furent vos pères, afin d’entrer dans le Bonheur Éternel, but de la Création. La règle et les commandements demeurent les mêmes : Aimez Dieu et vos frères qui, avec vous, forment le Corps du Christ. Les commandements, stables et nécessaires à la condition humaine, sont des balises qui éclairent et soutiennent votre amour et votre bonté dans ce monde de tentations et d’embûches qui vous attire dans l’autodestruction.

L’obéissance demandée envers les règles et à la solidarité fraternelle n’a rien de restrictif ni de punitif. L’obéissance à la Divine Volonté vous libère, assure votre protection et vous fait partager intimement l’Amour Infini de Dieu.

Voir et connaître ce qui existe autour de vous et que vous devez côtoyer quotidiennement fait partie du discernement nécessaire à votre bien être. Par contre, ceci doit vous protéger de la compréhension populaire : la majorité accepte tel ou tel règle ou comportement, il faut suivre ou l’expérimenter. Adhérer aux valeurs du monde vous mène directement à l’opposition de la Divine Volonté. Le résultat de succomber aux attraits de ces valeurs (séduction originelle : orgueil) est la souffrance, la confusion et le chaos, que vous voyez, et la déchéance où beaucoup des Miens se sont engagés.

N’ayez pas peur des mots et surtout ne craignez pas le mépris par les mots de ceux qui veulent vous humilier, vous dominer. Mes enfants demeurez solides et n’entrez pas dans ces compétitions et discussions ¨savantes¨ qui risquent aussi de vous déstabiliser. Gardez votre certitude (foi) : il n’y a qu’une Vérité et Un Seul Dieu.

Être enfant de Dieu c’est vivre dans l’humilité, la pureté et la douceur comme Moi, votre Maître, Je suis venu vous l’enseigner et le vivre avec vous. Ainsi aucune séduction ne vous atteindra. Avec Moi, soyez Amour, vous demeurerez dans le Chemin, la Vérité et la Vie. Ma Lumière en vous, gardée par l’Eucharistie et la prière constante, vous maintiendra sur le Chemin et rassemblera Mes enfants égarés dans les ténèbres. Simplement, Mes enfants, soyez bons !

Comme vos ancêtres, au travers des siècles, vous marchez vers la Terre Promise. Dieu accomplit Ses promesses avec ceux qui demeurent et ceux qui reviennent dans la Voie où Il les conduit. L’étape de purification fait partie de la conclusion de la vie terrestre et la libération totale des souillures acquises, encore blessantes, et persistantes en ce monde.

En vos mains, en votre cœur, vous avez l’avantage de l’accumulation de toutes les interventions de Dieu auprès de Ses enfants. Sa Parole partagée vous soutient et vous relie entre vous. Vous avez aussi les interventions divines portées par Marie Immaculée Co-rédemptrice et vous bénéficiez du soutien exceptionnel de sa divine maternité qui vous accompagne jusqu’à la Fin des Temps.

Soyez dans la paix et dans la joie, Mes grâces et bénédictions se répandent sur vous.

    Jésus Christ »

 

Marie Catherine de l’Incarnation Rédemptrice, servante quelconque en la Divine Volonté du Tout-Puissant, Unique Dieu.