Être en Dieu, vivre en Sa Divine Volonté suppose de vivre dans l’Amour de Dieu selon Son commandement

7 juin 2020 – 9h50

 

Parole de Jésus Christ :

    « Je te bénis Ma douce fille d’Amour, de Lumière et de Sainteté : du Père, du Fils et de l’Esprit Saint.

Allons page 888 de la Bible.

C’est Livre de la Sagesse 17. Il n’est retenu que 17, 10-11-12 transcrit ici :

10 – Car la perversité s’avère singulièrement lâche et se condamne elle-même ; pressée par la conscience, elle présume toujours le pire.

11 – La peur n’est rien d’autre que l’abandon des secours de la réflexion

12 – moins on compte intérieurement sur eux et plus on trouve grave d’ignorer la cause de son tourment.

 

    « Chercher en son cœur la protection de Dieu, s’abandonner en Lui en toute confiance rendent méprisables tous les spectres, toutes les menaces que le monde des ténèbres brandit pour mieux dominer. Il n’y a qu’une seule Puissance et elle est sise dans l’Amour Infini : le Dieu Créateur de tout l’Univers.

Celui qui fait le mal et accepte de sacrifier ses frères à ses fins d’opulence et de confort dans l’exclusivité (ou presque) craint facilement que d’autres puissent agir de la même façon. Pendant qu’il se réjouit de croire qu’il aura, tous les privilèges convoités, pour lui, tout lui semble suspect et il s’ingénie à élaborer des pièges pour éliminer les indésirables en son plan.

En son âme, cet être n’est jamais en paix. Cependant il affiche face au monde, l’image qu’il veut projeter : d’aimable et de généreux ou de saint et de sage. Malgré son insistance à vouloir projeter ces images, demeurer petit et discret lui serait trop insupportable.

Ces gens sont ceux des ténèbres. Ils se reconnaissent entre eux. Ils se rassemblent parfois, pour un temps, mais ils se compétitionneront. Leur quête en eux est trop semblable et égocentrique. Leur combat fratricide sera alors leur extinction. Le mal se projette dans la mort.

Entendez Mon appel, Mes doux enfants, Mes Paroles sont Vie. Ne soyez pas de ceux qui condamnent les avertissements et les conseils en les accusant d’être des menaces, des intimidations et des contraintes nuisibles à la liberté individuelle.

Ces propos furent parmi les premières critiques envers l’Église et l’Évangélisation. Voyez où ce discours a conduit le monde. Les contraintes et les menaces de ce monde, prônant la liberté, sont plus visibles en ces jours et n’offrent pas autre alternative que la destruction de la vie terrestre et de la Vie Éternelle.

Croire en Dieu, acte de foi, c’est reconnaître Sa Puissance et Son Amour Infini. Cet Amour est Universel, Dieu est Père Créateur. Tout est par Lui, pour Lui et en Lui (Matthieu 7,11 ; Psaume 84,11). Vous êtes donc pour Lui, par lui et en lui, rejeter Dieu c’est se rejeter soi-même (Saint Paul à Timothée, lettre 2 : 12, 13, 14)

Être en Dieu, vivre en Sa Divine Volonté suppose de vivre dans l’Amour de Dieu selon Son commandement (Jean 13, 34). Et, dans l’Amour, n’existent pas de méfiance, de critique, de compétition.

Le chemin parcouru ensemble, dans les messages et les prières, avait pour but la purification par l’agapé. Peu importe les raisons des blessures reçues et de leurs conséquences en soi qui deviennent souvent les souillures (péchés) incrustées, le recours à la Bonté Divine libère et guérit.

C’est ainsi que l’homme de bonne volonté ayant recours à sa conscience, en sa bonté et son authenticité reçoit et donne les pardons qui libèrent et restaurent la Paix et la Lumière nécessaires à la Vie.

L’âme pure et claire vit dans la confiance et la lumière (Vérité), son chemin est droit, le Corps du Christ est son refuge et son soutien, sa destination est le Royaume Éternel.

Constatez le chemin parcouru, réjouissez-vous de la force acquise et de l’espérance qui vous portent aux travers des tribulations vers l’objectif de la Création : le bonheur de la Vie Éternelle.

Priez Mes tendres enfants, ramenez à Dieu ceux qui se perdent et ne connaissant aucun appui spirituel pour s’ancrer hors de ce torrent de mensonges et de méchancetés. Ayez en vous la Vraie Charité de l’Amour Inconditionnel. N’écoutez que votre cœur puisque J’y fais Ma demeure.

La Foi, l’Espérance et la Persévérance sont en votre volonté et tributaires de votre choix. Accepter de vivre la Bonté (Matthieu7, 15) est accepter d’entrer dans Ma Divine Volonté. Dans cette union intime aucune frayeur ne peut vous intimider : ce monde doit partir, l’autre monde n’est que perfection, douceur et humilité.

    Jésus Christ »

 

Marie Catherine de l’Incarnation Rédemptrice, servante quelconque en la Divine Volonté du Tout-Puissant, Unique Dieu.