Tout ce qui s’est ajouté dans votre environnement a aussi une influence sur vous et, hélas, parfois néfaste.

22 mai 2020 – 13h30

Lecture : Bible, page 664. Psaume 16 (15)  Yahvé ma part d’héritage

« Garde-moi, ô Dieu, mon refuge est en Toi. »

 

En lisant ce psaume, heureuse je suis. Oui Tu es mon refuge Seigneur. Je me dis : Suis-je pharisienne pour me réjouir ainsi de ce que je vis ? Pourtant je voudrais tellement partager. Quel privilège j’ai de pouvoir Te prier et T’adorer ! Gloire et louange à Toi mon Dieu. Merci pour tous ceux que Tu mets sur ma route. Reçois ma prière pour tous mes frères dispersés, éloignés, égarés.

 

 

Parole de Jésus Christ :

    « Sous Ma bénédiction ; du Père, du Fils et de l’Esprit Saint, Je te garde Ma fille d’Amour, de Lumière et de Sainteté.

Tu as remarqué, seulement rendue chez toi, sur l’étiquette de cette bouteille de vin que tu achetais, il y avait une prière à un dieu des arbres ! C’est un culte qui s’ajoute aux multiples autres et populaires. Tu as souri et ensuite tu M’as demandé pardon de ne pas l’avoir remarqué à l’achat.

Bien sûr, tu es pardonnée. C’est l’occasion de te faire remarquer qu’il y a ainsi beaucoup d’objets offerts avec prières, parfois associées à ces objets, qui sont très près, à s’y méprendre, des prières et des Paroles utilisées en Église Chrétienne. Il va falloir être plus vigilant.

Dans l’ensemble, les gens se montrent satisfaits d’avoir autant de dieux et de faire le choix de celui qui convient selon leurs activités ou leurs fantaisies. Pour vous, Mes enfants, pour votre protection en ces temps de cultes païens, ce n’est pas de la superstition que de porter sur soi des médailles dont des croix, des scapulaires, des chapelets bénis.

Si ces objets n’étaient pas nécessaires et protecteurs pour Mes enfants, Je ne donnerais pas, en des circonstances bien spécifiques, des signes en plus des recommandations pour utiliser ces objets et les diffuser. De plus, Je ne leur associerais pas des prières, des mérites, des grâces, des indulgences et même des promesses. Combien de Mes enfants, dans la foi, ont bénéficié et bénéficient des protections, des guérisons et de ces grâces qui amènent parfois des conversions.

Cependant, Mes enfants, il faut respecter les conditions envers ces dons bénis. Soyez purs, priez constamment en vos maisons et gardez ces objets dont les statues et les images qui vous incitent à la prière. Lorsque votre regard rencontre ces représentations du Ciel, de la Bonté, de la Miséricorde et de la Communion des Saints, votre âme s’apaise, la joie et la confiance s’installent en vous.

Sachez que tous les objets qui vous entourent ont une influence sur votre état d’âme. Sans être un objet, la nature, faite pour vous, enfants de Dieu, inspire l’harmonie et soutient la contemplation. Et, selon votre sensibilité à la grâce, elle vous porte dans l’allégresse et la reconnaissance au Créateur.

Par contre, tout ce qui s’est ajouté dans votre environnement a aussi une influence sur vous et, hélas, parfois néfaste. Tous les médias font partie de ce qui vous attire. Ils vous inondent de stimuli et vous induisent, de façon plus impérative, des pensées, des désirs, des comportements et des directives.

Le simple fait de regarder vos photos, les souvenirs surgissent en vous et de votre mémoire reviennent aussi des détails enfouis. Ceux-ci provoquent des émotions superficielles ou profondes de joie ou de tristesse.

Les temps s’accélèrent. Tout vous sollicite et risque de vous entrainer dans un combat épuisant et inutile. Réagissez, là aussi vous devez faire des choix qui vous libèreront. Simplifiez votre chemin de vie, Dieu demeure en vous, « Il est votre refuge, votre part d’héritage ».

  Jésus Christ »

 

Père Éternel
Créateur de toute vie,
Sois béni.

Tu nous combles de Tes bienfaits,
et malgré nos impertinences,
Tu persistes à nous bénir,
à nous appeler auprès de Toi.

Gloire à Toi Amour Infini.

La nature a été maltraitée
et l’homme si peu respecté
dans l’oppression et les ambitions
qu’il s’est imposées.

Aie pitié de nous Seigneur.

Tes enfants repentants
vivent le désarroi aujourd’hui,
en constatant le désordre,
d’autres l’exploitent à leurs fins.

Pardonne-nous Seigneur.

La courbe des Temps
ne continue pas à l’infini.
L’obligation de se raviser
ne peut être écartée.
Le matériel, le temporel
ont atteint leur limite.

Éclaire-nous Seigneur.

La course effrénée
dans laquelle nous sommes piégés,
vise à modifier l’humanité,
l’enfermer dans l’artificiel,
la contrôler, athée et soumise.

Libère-nous Seigneur.

Ils répètent Babel
dans un projet fallacieux.
Ils méprisent la Sagesse,
L’Avertissement et Ta Bonté.

Pardonne Seigneur
Savent-ils ce qu’ils font ? 

L’homme fermé à TA Parole,
oublie, renie son âme.
Le déchu veut s’en emparer
Pour l’éternité.

Viens à notre aide, Dieu Juste et Bon.

Apprends-nous à prier
malgré les églises fermées.
Apprends nous à aimer
malgré la fermeture apparente
De l’humanité.

J’ai confiance en Toi Cœur Sacré de Jésus.

Amen

 

Marie Catherine de l’Incarnation Rédemptrice, servante quelconque en la Divine Volonté du Tout-Puissant, Unique Dieu.