Exilés sur cette terre, le périple se termine.

4 mai 2020 – 10h51

Lecture proposée : Psaume 137 (136) Ballade de l’exilé

Merci Seigneur Jésus, c’est parfois le nom que Tu me donnes : « Ma fille exilée », je le vois comme ¨déracinée, rapatriée¨.
Comme je trouve dures certaines des paroles de ce psaume. Je vois pire ici, il est vrai, et cela me blesse plus.

 

Parole de Jésus Christ :

     « Je te bénis Ma tendre et douce fille d’Amour, de Lumière et de Sainteté. Oui, c’est l’avenir de Mon peuple : Amour, Lumière et Sainteté, fille de Mon Divin Vouloir, bénie du Père, du Fils et de l’Esprit Saint.

Exilés, vous l’êtes tous sur la terre. Le retour que chante cette ballade c’est le regret d’avoir quitté la Volonté de Dieu. La paix, la joie ne peut être que dans l’Amour qui vous a créés.

Longtemps l’Homme a refusé la Main de Dieu, cherchant à s’inventer sa propre divinité qui lui avait été suggérée. Longtemps l’Homme dans sa convoitise a combattu son frère pour avoir plus, pour avoir mieux. Ceci jusqu’à se rendre à un paroxysme, celui de la décadence.

Dans son obstination cet homme évite, ne veut pas admettre de le voir, mais, parfois, dans un moment d’arrêt, de lucidité, constate la situation et se désespère se sentant dans la voie de non-retour. En effet tout est irrémédiable dans les systèmes, érigés sous l’influence de l’antichrist, qui nécessairement vont s’écrouler. Il faut prier pour ces gens qui s’éveillent à la Vérité.

Seul Dieu, Amour et Miséricorde, tel le potier, peut renouveler la Création sous tous ses aspects, si dévastée. La purification s’avère alors nécessaire. Dans son ampleur, cette purification peut prendre la tendance que l’Homme, dans sa collaboration au bien ou au mal, influencera.

La conversion, le repentir, le désir de vivre la bonté toujours offerte et possible à l’Homme, peut aplanir, faciliter le chemin du retour au Paradis, promesse du Père.

Rien n’est impossible à Dieu Tout Puissant et Amour Infini. Ce sont vos prières, expressions de votre Amour fraternel et de votre confiance en Dieu qui influencent et soutiennent les conversions, les retours et le rassemblement des enfants de Dieu.

Tout ce que vous faites en pensées, en paroles, en actions et en omissions a un impact direct sur des personnes et sur l’ensemble des personnes. Ceci autant au plan positif que négatif. J’ai souligné, lors d’un problème en Mon Corps ecclésial, à Ma douce fille d’Amour, de Lumière et de Sainteté, qui en était éprouvée : « celui-celle qui divise sera divisé, celui-celle qui rassemble sera rassemblé ».

Chacun de vous qui avez le privilège d’avoir la foi, ou de vous y intéresser, et d’avoir accès à toutes les informations, les formations, les sacrements et les bénédictions, vous avez une responsabilité plus grande des conséquences de vos attitudes et comportements qui influencent autour de vous. La transmission de ce que vous portez se répandra dans une proportion que vous ne pouvez pas vous imaginer.

Bien sûr, vous pouvez comparer ceci à une pandémie spirituelle qui nécessairement touche toute la personne. Cela peut donc être positif ou négatif. Votre responsabilité est la même. Par contre c’est d’abord en vous que doit s’effectuer la décision, du changement si nécessaire, mais du respect charitable et d’une bonne volonté constante. Tout demande un effort mais cela est profitable pour tous.

Exilés sur cette terre, le périple se termine. Vous êtes déjà engagés sur la voie du retour. Laquelle avez-vous choisie ? Celle de la Vérité qui a ses exigences d’Amour et d’humilité, celle de l’illusion qui promet facilité et libéralités ou celle de l’opposition à Dieu qui vous a créés, en croyant vous suffire à vous-même ?

 

Mes chers enfants, depuis Ma Venue parmi les hommes vous avez prié la prière au Père Éternel que Je vous ai apprise, Le sollicitant de vous donner le Pain quotidien, de pardonner vos péchés et de vous délivrer du Mal.

Cette grâce vous est accordée et s’accomplit en cette Fin des Temps afin que Son Règne vienne. Être délivré du Mal nécessite que vous ne le portiez plus comme étant un atout précieux ¨au cas où¨. Acceptez d’abord de vous libérer de tout péché. C’est ainsi, en plus de la prière, que vous allez alléger les tribulations de la Fin.

Le filet de l’ennemi a été tendu avec des appâts alléchants déguisant le cruel piège. Ce filet se resserre et vous voyez la cruauté de sa domination. Les captifs sont d’abord ceux qui acceptent ce style de « nouveau monde » proposé.

Aucun de mes enfants ne demeurera captif. Les doux et humbles de cœur souffrent mais passent entre les mailles du filet qui ne les concerne pas. Le chemin du retour est Lumière. La foi, l’espérance et la charité soutiennent les enfants fidèles de bonne volonté.

Vous êtes prêts, Mes enfants ? Tenez Ma Main, soyez avec Marie Co-rédemptrice, elle porte la splendeur que le Mal ne peut endurer. Il reculera, n’ayez crainte, avancez, vous entrerez dans la Promesse de Dieu, Paradis créé pour vous.

Je viens sécher vos larmes, accueillir ceux-celles qui dès maintenant reviennent au Père. Que vos prières les accompagnent.

Recevez Mon Amour, et qu’Il vous transforme.

     Jésus Christ en vous »

 

Marie Catherine de l’Incarnation Rédemptrice, servante quelconque en la Divine Volonté du Tout-Puissant, Unique Dieu.