Méditation des Mystères Joyeux (20-03-2020)

20 mars 2020 – 19h08

Prières et méditation du rosaire, faites durant le voyage en avion du 18 mars 2020 à 15h30.

 

 

1 – L’Annonciation

L’Archange Saint Gabriel vient annoncer à Marie de Nazareth que Dieu l’a choisie pour être la Mère du Messie. L’Heure de cette Mission pour le Salut de l’humanité est arrivée.

Marie douce et humble jeune fille, promise en mariage à Joseph, tu attendais, tout comme ton peuple l’espérait, la venue promise du Messie. Ton humilité ne t’avait pas permis de désirer être la Mère bénie, la femme choisie.

Sans douter de la parole de l’Ange, à peine as-tu posé une question que tu acceptes par un Fiat l’annonce de l’Ange et te consacre Servante du Seigneur. Ta vie appartient à Dieu, tu la Lui remets au service de l’Oeuvre de Dieu : l’Incarnation du Verbe pour la Rédemption de l’Homme.

Ton projet de vie s’associe désormais étroitement à Celui du Fils Divin que tu portes et tu deviens ainsi Co-rédemptrice dans l’Oeuvre du Père qui t’a créée sans tache et invulnérable au Mal. Marie, holocauste discrète, Mère du Salut, tu portes la souffrance de la misère des hommes jusqu’au jour de sa libération totale.

Marie épouse de l’Esprit Saint, révèle-nous la grandeur de ce Mystère de l’Annonciation qui en cette Fin des Temps s’accomplit et se terminera dans la marche triomphale de Ton Cœur Immaculé avec le peuple de Dieu rassemblé.

Mère de Miséricorde, les jours des tribulations nous inquiètent. Dans ta tendresse, ta sagesse et ta patience envers nous tu nous conseilles dans les moindres détails, que ta sollicitude nous soutienne et nous conduise aussi dans le Fiat pour la Vie Éternelle.

 

 

2 – La Visitation

En hâte, Marie va chez sa cousine Élisabeth qui doit enfanter. Cette simplicité et spontanéité dans la bonté, la générosité ont toujours été en toi. Ô Marie, tu visites tous ceux qui ont besoin d’aide ou qui désirent ta présence rassurante, gratifiante.

Bien sûr en chemin, tu t’interroges à savoir si tu partageras ton doux secret. Cet élan du cœur est mission. L’Esprit Saint en toi a mis la Révélation du Sauveur, de la Mère du Sauveur et même celle du précurseur du Messie, Jean Le Baptiste. Partout où tu te présentes, tu apportes l’Amour et la Lumière de la Divine Parole.

Ainsi, Zacharie et Élisabeth bénéficient de Ses grâces de la Révélation. La joie t’emporte et le message biblique du Magnificat nous confirme depuis, et à chaque jour, l’Amour de Dieu pour les Siens et Sa promesse de Vie Éternelle.

Petite Marie de Nazareth, tu nous as donné le Roi de Gloire, Rédempteur attendu. Depuis, sans cesse tu visites le monde et révèles l’Amour de Dieu t’offrant au service de Dieu pour Ses enfants qu’Il t’a confiés en te confiant Son Fils.

Dans ta fidélité et Ton Cœur Immaculé associé au Cœur Sacré de Jésus et dans le courage de ta maternité divine, tu vois le Corps du Christ bafoué, méprisé et souffrant, tu nous soutiens et nous conduis dans la foi et l’espérance au Christ Ressuscité. Fais de nous, Marie Immaculée, des témoins d’Amour et de Vérité.

 

 

Troisième Mystère Joyeux

Jésus Christ m’a demandé de toujours offrir une intention spéciale pour le roi de France à venir, à chaque troisième Mystère du Rosaire, voici pour aujourd’hui dans ces Mystères Joyeux :

En ce Mystère de la Naissance de Jésus nous prions pour l’avènement de ce roi humble que Tu as préparé pour ces Temps qui sont les derniers. Que sa modestie ne soit jamais entachée de la gloire que ce monde veut imposer à ses dirigeants. Marie et Joseph, soyez les protecteurs de cet enfant choisi.

Jésus, notre Christ, notre Roi, Tu donnes à la France, aux Français, un rendez-vous. Dans le secret divin, tu as mandaté un doux roi pour les aider à se relever, à Te reconnaître, Te désirer et se prosterner devant Toi afin de renouer l’Alliance Sacrée dont ils étaient les privilégiés. Que le Ciel bénisse ce roi, enfant de Dieu, qu’il reste digne, fier et humble en sa mission.

 

3 – La Naissance de Jésus

À Bethléem, la Lumière du Monde a pris chair parmi les hommes : Jésus sur la paille, emmailloté auprès de Joseph et de Marie dans l’extase, émerveillés. Hosanna au Plus Haut des Cieux, chantent les Anges.

Ô Marie, à peine Il est né, ce Fils tu dois Le partager. Ils sont là, les petits appelés pour L’aimer, L’adorer, Le prier et chanter. Les Anges les ont informés et guidés. Simplement aussi, ils ont cru. C’est la joie qui, jusqu’à la Fin, se répétera en ce Jour Saint.

Le Messie est parmi nous, Il vient nous racheter, nous donner Sa Vie, nous redonner notre vie perdue dans le mépris. L’Amour Divin c’est une démesure, infini, personne ne peut L’évaluer. C’est ainsi avec Dieu, les grands Mystères, malgré leur ampleur, entrent dans le cœur de Ses petits qui savent Les accueillir et en bénéficier.

De la naissance du Fils Sauveur et jusqu’à la Fin des temps, Marie tu es là, Co-rédemptrice, ferme, solide, respectueuse et miséricordieuse. Tu partages et propages l’Amour. Tu aimes, Marie, et on ne peut aimer Jésus sans aimer les enfants qu’Il vient sauver.

Cet Enfant si humble et doux, Jésus, aussitôt né, est aussitôt persécuté. Avec Joseph protecteur et père modèle, puissant choisi du Père Éternel, ce fut la fuite, l’exil. Ô Marie, ô Joseph, de nos jours comment protéger l’innocence de l’enfance, de l’adolescence ? Les parents de bonne volonté sont assujettis à une société troublée et envahissante.

Que Ton règne vienne mon Dieu, sans Toi, l’homme est démuni et risque le désespoir. Marie, donne-nous encore Ton Fils, Il nous a fait frères, nous sommes tes enfants.

 

 

4 – La Présentation de Jésus au Temple

Marie et Joseph viennent au Temple présenter leur fils premier-né. Tout s’accomplit dans l’ordre, dans le Plan d’Amour du Père Éternel. Les prophéties annoncées sont confirmées. Les fidèles à la Parole Divine reconnaissent les signes et peuvent faire les liens et se réjouir d’être autant aimés et considérés.

Les prophètes mandatés se trouvent là, en temps voulu par Dieu, pour la préparation et l’accomplissement de la Parole donnée. Dieu parle toujours à Ses enfants qu’Il aime. Hélas, l’ennemi de l’homme est aussi à l’œuvre et envoie des faussaires et des traîtres qui agissent pour nuire selon leurs intérêts. Saint Paul nous conseille d’entendre mais de demander à l’Esprit Saint le discernement qui permet une sélection juste parmi toutes les informations reçues.

Or, le prophète Syméon étant dans l’obéissance, toujours à son poste pour accueillir et annoncer selon la Divine Volonté, reconnut la présence du Messie et dut prophétiser aux parents de l’Enfant Divin les moments importants de leur mission.

Quelle belle récompense ce fut pour Syméon qui dans la foi attendait depuis de longues années, de tenir le Messie, le Rédempteur en ses mains. Que ce fut exigeant pour lui de dire à Marie ce qu’elle vivrait de grand et de difficile en étant Mère de Dieu et Co-rédemptrice : « Et à toi-même, une épée te transpercera l’âme, afin que les pensées de beaucoup de cœurs te soient dévoilées. »

Marie Immaculée, prophète à la suite de l’Archange Gabriel et de Saint Syméon, Dieu t’a confié Son Fils et la mission d’être associée à l’Oeuvre du Salut. Ce glaive qui a fait cette ouverture surnaturelle en ton cœur t’a permis de comprendre et de voir le monde tel qu’il est mais aussi de te faire vivre la souffrance et la Miséricorde afin que ce monde retourne au Père par le Fils.

Sois bénie Mère chérie, Maman des tout petits, de nous conduire avec tant d’Amour et de patience. Que ta sagesse et ta délicatesse ouvrent nos cœurs et surtout nous apprennent à aimer afin de recevoir la Vérité et de pouvoir nous rassembler. Que ta bénédiction soit aussi sur tous les messagers et prophètes afin qu’ils soient aussi dans la droiture, l’obéissance et l’Amour.

L’orgueil est prompt chez l’homme. Réagir ou se plaindre en jugeant, critiquant, est le réflexe acceptable en notre société où règne l’ambition et la compétition. Oh ! Mère des hommes, combien on t’a insultée et nié tes messages pour nuire à tes enfants que tu protèges et conduis. Que Jésus nous donne un cœur de chair afin que l’on ne puisse « jeter la première pierre ». Apprends-nous à protéger le faible, à intervenir si nécessaire, dans un message de paix et à nous retirer puisque Dieu est là.

 

 

5 – Le Recouvrement de Jésus au Temple

Dans le mouvement, la routine, la confiance et aussi la distraction en cette marche communautaire du retour à la maison, Marie et Joseph prenaient pour acquis que Jésus les suivait. Ils l’ont cherché. Ils l’ont cru perdu, égaré, oh, l’espace d’un instant puisque leur réflexe a été de retourner voir au Temple.

Cet événement eut lieu pour nous enseigner. Toutes Paroles de Dieu ont eu, dans les siècles, les signes et les circonstances qui nous font comprendre nos attitudes, nos pensées, notre imaginaire, nos émotions et nos sentiments qui entraînent nos réactions bonnes ou mauvaises, face à la Volonté de Dieu.

La Bible est le Livre de la Vie où l’on se reconnait, si, honnêtement, on admet nos tendances, nos actions et réactions. La Bible est le reflet de la Vie que l’homme se donne, soit en écoutant la Voix de Dieu ou en la niant, la contournant. Dieu est là et Il prend des moyens à notre mesure pour nous faire grandir.

Retrouvant leur fils Jésus, Marie lui dit : « Pourquoi nous as-tu fais cela ? Vois comme ton père et moi étions inquiets ». Le fils de Marie et de Joseph a grandi. Il a sa vocation et Il a agi selon Son Cœur. Déjà, Il a besoin et cherche la Présence Divine. Il désire faire Sa Volonté et côtoyer ceux qui partagent la Parole : dans la Maison de Son père.

Douze ans est souvent le moment privilégié de l’Appel. Combien de nos jeunes (filles ou garçons) ont à cet âge une sensibilité pour aimer Dieu et Le suivre. Combien de parents et de ceux qui entourent ces jeunes, veulent éteindre cette Flamme qui dérange.

En ces temps difficiles, les églises, lieux de rencontres spirituelles, sont fermées et les cœurs sont aussi fermés. La bonté est vue comme faiblesse et l’attrait à la spiritualité est ridiculisé et dévié vers l’ésotérisme, la sorcellerie et les drogues qui permettent toutes fantaisies. Tout doit être magique, facile, sans responsabilité dans le pouvoir et l’évasion : le mensonge acceptable.

En ces temps difficiles, l’enfance et l’adolescence n’ont plus droit à l’innocence. L’acquisition de l’identité est, dans le modèle idéal qu’offrent les médias, « du meilleur des mondes » ; langage du faussaire où l’enfant, le jeune, ne sait même plus quel est son corps.

Oh ! Marie Immaculée, quels propos décevants je tiens devant toi qui garde espérance, amour et miséricorde pour tous et pour ces familles qui portent encore du fruit si bon que sont leurs enfants. Pardonne-moi, je ne désire blesser personne et je suis consciente que le réveil face à cette tragédie humaine ne peut se faire que par Dieu. La domination installée sur terre a pris des allures désastreuses, on en voit l’ampleur.

Jésus qui, en ce Temple préparait la place de Ses consacrés appelés à agir « in persona Christi » et à élever l’offrande « par Lui, avec Lui et en Lui », se prépare maintenant à venir chercher Son peuple.

Je te prie ma Mère avec confiance en ces jours sombres devant la déchéance si évidente d’une grande partie de l’humanité et le contrôle réussi sur le monde par les artisans du Mal. J’espère avec toi Vierge Pure que les jeunes entendent et se tournent vers le Christ qui offre la Vie, la Vraie Vie.

C’est seulement toi, Marie Co-rédemptrice, qui peux nous amener dans les pas du Christ. Ton Cœur Immaculé, uni au Cœur Sacré de Jésus, entend le cri de nos prières. En toute confiance nous sommes devant toi.

 

 

Marie Catherine de l’Incarnation Rédemptrice, servante quelconque en la Divine Volonté du Tout-Puissant, Unique Dieu.