Venir se nourrir et s’abreuver aux sources de la Vie annihile les efforts de destruction des œuvres de Satan.

10 mars 2020 – 16h40

Vers l’âge de 11 ans, étape de ma ¨communion solennelle¨, je vivais spirituellement, en me pensant dans un secret bien gardé, une relation privilégiée avec Jésus. J’avais des saisies (expression que je n’ai apprise qu’en l’an 2000). Une religieuse de mon école s’en était aperçue et elle avait proposé à ma mère que je sois pensionnaire au couvent pour faire mes études. Ce projet ne s’est pas réalisé.

En cette étape, Jésus voulait que j’aille rencontrer Monsieur le curé Papineau de ma paroisse du Très Saint Nom de Jésus, pour lui faire une demande toute spéciale. Pendant une semaine, j’allais chaque jour jusqu’à la porte du presbytère mais je n’osais pas sonner. Cette porte m’intimidait, elle me semblait majestueuse.

Alors ce fut à l’occasion des confessions pour le premier vendredi du mois que, parmi les élèves, il me fut plus facile d’oser. Entrée dans le confessionnal, face à la petite grille je me pensais plus dans l’anonymat et cela me donnait le courage de parler. J’ai donc dit rapidement ce que je devais dire.

J’ai exprimé que Jésus m’envoyait lui demander de pouvoir faire comme Saint Tarcisius et porter dans mon cou, sur mon cœur, l’Hostie cachée dans sa petite boîte et enveloppée dans un linge pur et blanc.

Monsieur le curé a entrouvert la porte du confessionnal et m’a fait venir devant lui et il m’a dit : « Ma petite fille, c’est beau ce que tu me demandes mais aujourd’hui nous n’avons plus besoin de porter l’hostie de cette façon. Il n’y a plus de martyrs pour cela de nos jours. Dans l’Église Catholique, tout le monde peut venir communier sans danger. Il y a suffisamment d’hosties et ceux qui veulent venir tous les jours auront toujours le Pain des Anges. Rassure-toi et va en paix. » Il m’a bénie.

Oh mon Dieu, que j’étais déçue ! J’ai eu l’impression que je n’avais pas bien fait le message et qu’il n’avait pas compris. Pourquoi c’était différent entre Jésus qui me demande et lui qui veut me rassurer ? Voilà, ce fut la première prophétie que j’ai portée et ce fut aussi, pour moi, l’envoi en mission. Tout cela demeure marqué clairement en moi.  Merci pour cette enfant qui demeure en moi.

 

En 1998 ou 1999, j’étais dans une église, seule et prosternée devant Jésus au Saint Sacrement. J’entends :

« Ma fille relève la tête, regarde-moi »

Je Le regarde, émue.

« Es-tu prête à donner ta vie pour l’Eucharistie ? »

Je le regarde, je souris et pleure abondamment dans une joie indicible. Tout mon être lui appartient et c’est comme si je m’élevais vers Lui.

« Tu porteras l’Hostie sur ton cœur. »

Et Il ajoute, alors que moi, impolie, je devance Sa parole et je dis : « Je serai un tabernacle. »

Il sourit et dit :

« Tu seras un ostensoir. »

 

Et depuis ce temps je marche dans les pas de Jésus, en Sa Divine Volonté, conduite aussi par Marie Immaculée, Co-rédemptrice. Engagée de plus en plus dans mon pèlerinage incessant, j’ai constaté qu’il y avait beaucoup de messagers et de prophètes qui, selon ma perception, annonçaient et préparaient le peuple de Dieu à l’Apocalypse que nous vivons.

 

 

Parole de Jésus Christ :

     « Ma fille d’Amour, de Lumière et de Sainteté, Je te bénis du Dieu Trois Fois Saint : Père, Fils et Esprit Saint.

En te bénissant pour te confirmer la Présence Divine auprès de toi, Je bénis tous Mes chers enfants qui se tournent vers Moi. Je bénis aussi ceux qui viennent par curiosité. Ils feront peut-être aujourd’hui le premier pas vers leur Salut. Chacun de vous, créé par Amour, est appelé à entrer dans la Divine Lumière qui jaillit de l’Eucharistie. « Qui mange Ma chair et boit Mon sang vivra éternellement. » (Jean 6:54)

Dans la Fin des Temps que vous vivez, vous voyez et subissez l’acharnement de la haine contre le Christ, le Rédempteur qui, par l’Eucharistie, garde vivants et solides Ses enfants fidèles.

Venir se nourrir et s’abreuver aux sources de la Vie annihile les efforts de destruction des œuvres de Satan.


Père Éternel

Gloire et louange à Toi,
garde-nous en Ton Amour.
Que le Sang du Christ, notre Roi
nous protège et nous purifie
dans l’attente de Ton Jour.

L’homme impie répand
sur la terre et sur ses frères
ses œuvres de destruction.
Par la peur et la maladie,
il tente de nous priver du Christ
et de Son Eucharistie.

Que l’Esprit Saint nous garde unis
et forts dans la santé du corps et de l’âme,
en une résistance confiante,
dans les chants de rassemblement
et d’action de grâce,
glorifiant Ton Nom.

Nous marchons vers Toi,
bénis en Ton Amour infini,
Dieu notre Espérance et notre Vie.

Amen

 

Jésus Christ »

 

Marie Catherine de l’Incarnation Rédemptrice, servante quelconque en la Divine Volonté du Tout-Puissant, Unique Dieu.