Les objets et substances choisis, purifiés et bénis par l’Église ajoutent au caractère sacré du rituel (2011)

8 avril 2011

Paroles reçues de Jésus Christ suite à une réunion de prière où il y avait des divergences d’opinion sur l’encens entre autre.
Le Seigneur est présent et touché par nos paroles et nos actions. Il répond toujours à nos prières ou nos interrogations.
Sa façon de nous répondre peut prendre des formes différentes mais je suis certaine que vous l’avez déjà vécu.

 

Parole de Jésus Christ :

    « Encens = eau bénite. Ils s’associent à la prière de l’homme pour célébrer Dieu, Sa Mère et bénir les lieux sacrés. Oui, ils intimident le malin parce qu’ils servent à louanger mais ils ne sont pas louanges. Seul le cœur, âme et esprit, de l’homme peut glorifier Dieu.

Le sel exorcisé, l’eau exorcisée-bénite, évidemment les huiles bénites et exorcisées sont là pour appuyer le rituel. Le Saint-chrême fait partie de ces sacramentaux. Il est béni à la Passion du Christ, à la messe Chrismale, et utilisé par les évêques et prêtres lors des sacrements de Baptême, de Confirmation, du Sacerdoce et pour l’Extrême Onction.

Si le déchu réagit à ses sacramentaux c’est qu’ils sont utilisés pour le chasser par la prière d’exorcisme et qu’ils sont aussi utilisés pour accompagner l’adoration et tous les rites sacrés.

Ce sont la Foi, l’Amour, l’authenticité et l’humilité qui touchent le Cœur de Dieu. Les objets et substances choisis, purifiés et bénis par l’Église ajoutent au caractère sacré du rituel et pour encourager les fidèles à célébrer Dieu.

L’Église a eu la permission d’ajouter des indulgences et grâces spéciales pour ceux qui, dans la dignité, utilisent tous ces sacramentaux.      

Or, prendre de ces objets bénis et sacrés pour maudire ou blasphémer c’est profaner Dieu, l’insulter et cela va jusqu’à inviter Satan, nuisant alors à l’Église et à tous les croyants visés.

Une parole sacrée, un texte venant de Dieu ou étant prière qui est (ou sont), parfois profané est, (ou sont), péché contre Dieu.

Les peuples qui prennent un substitut à l’encens, c-à-d myrrhe, (selon leur possibilité en leur région, exemple : sauge pour les Innus), si cela a pour but d’honorer Dieu et de purifier, leur objectif est atteint. Dieu reçoit la bonté, la sincérité du cœur. JE SUIS L’Unique Dieu et lorsqu’on m’offre de l’encens de pays différents Je ne me sens pas en compétition avec les divinités de ces peuples.

Le surnaturel, Ma douce-aimée, concerne le surnaturel vivant dans Mes enfants. Le naturel demeurera qu’au niveau de la nature même si cela s’avère agréable à Dieu par l’intention, la disposition et la pureté de l’enfant de Dieu qui utilise ces moyens.

Bénissez les lieux, faites exorciser s’il y a eu des activités et/ou des présences malsaines, respectez vos frères et priez. Surtout, priez.

Dieu exauce toutes demandes de purification par le Sang du Christ et Le Divin Nom du Dieu Trois Fois Saint.

Je t’aime Ma douce épouse et continue d’enseigner et de soutenir Mes enfants de bonne volonté. Je te bénis du Père, du Fils et de l’Esprit Saint.

    Jésus Sacré Cœur ton Aimé. »

 

– Amen, gloire à Toi Seigneur Jésus. Oui, que ma vie soit constante adoration envers Toi Dieu d’Amour et holocauste pour tous mes frères-sœurs.

 

Marie Catherine de l’Incarnation Rédemptrice, servante quelconque en la Divine Volonté du Tout-Puissant, Unique Dieu.