Faut-il que les Français descendent encore plus bas pour enfin accepter la manne de Dieu ? Oui, il le faut.

26 janvier 2020 – 19h36

 

Lecture déjà proposée : Livre de Néhémie 4,3 – 5,5

Le peuple est découragé et irrité, il craint les attaques de l’ennemi. Néhémie, là pour les aider, les encourage en parlant du support et de la force que Dieu leur accordent dans la foi, l’espérance et la bonne volonté. Les gens retournent au travail de restauration de toutes les ruines. Mais ils s’ajoutent toutes les difficulté sociales. Ils se plaignent, avec raison, de l’exploitation qu’ils vivent dans leur malheur ; de l’esclavage des enfants ; de la perte de leur patrimoine et des taxes exagérées. Ils se sentent alors exploités. Dans un premier temps Néhémie fait une organisation et répartition des tâches, intervient pour soulager l’oppression et donnant des moyens de défense, organise la sécurité.

 

Parole de Jésus Christ :

   « Ma grande prophète, fille d’Amour de Lumière et de Sainteté, Je te bénis du Père, du Fils et de l’Esprit Saint. Tu as compris que la description de ce texte pourrait être le travail d’un roi choisi venu d’ailleurs pour redonner à la France sa dignité, la fraternité, l’espoir et le retour à Dieu. Dans ce travail, le roi sera assisté par un tout petit, joyeux et bon qui tiendra la Main de Marie Immaculée. Elle l’amènera découvrir la France et les Français. Il sera le porte-parole de Ma Douce Mère qui proposera Ma Miséricorde. Toi, tu connais ton rôle dans tout cela. Ensemble, dame digne, prophète, fille d’Amour, de Lumière et de Sainteté, nous avons préparé le parcours.

Faut-il que les Français descendent encore plus bas pour enfin accepter la manne de Dieu ? Oui, il le faut. Les tribulations, qui leur semblent loin, viendront les secouer là où les prophéties les ont annoncées.

L’Église du Christ doit s’affirmer, prendre position. Par contre, ceci ne se fera que lorsque l’autre partie aura provoqué leur réaction, dans l’insulte irrémédiable envers Dieu Créateur, Sauveur et Consolateur et envers la Vierge Marie. Ainsi le choix à faire sera clair et net, le plus gros du travail de manipulation et de destruction du peuple de Dieu étant déjà accompli.

Soyez bénis Mes enfants fidèles et modestes, votre attente sera dans la paix malgré la lutte finale qui concerne le monde. Demeurez dans l’Amour, alors vous serez en Dieu. Souvenez-vous, l’Amour est simple et pur mais il a l’exigence de la Vérité. «Qui dit aimer Dieu et qui n’aime pas son prochain est un menteur.»

Aimer son prochain est vouloir qu’il soit heureux dans les grâces et bénédictions qui lui permettent d’accéder au Salut Éternel. Priez Mes enfants, sollicitez, pour le monde entier, la Bonté, la Miséricorde et la Justice divines.

Jésus Christ »

 

Marie Catherine de l’Incarnation Rédemptrice, servante quelconque en la Divine Volonté du Tout-Puissant, Unique Dieu.