Moi, Dieu, j’entends, monter de la terre, vos cris de détresse et ceux de votre colère.

Le 21 janvier 2020 – 20h

 

Lecture : Les nombres 24, 10 – 16

Qui ne connait pas la suave histoire de Balaam le prophète à qui le roi Balaq avait demandé de venir maudire ses ennemis qui, en fait, étaient des Israélites, le peuple de Dieu.

Alors Dieu permit à Balaam de se rendre auprès de Balaq mais seulement pour bénir Israël. Évidemment Balaq fut frustré, en colère, puisque malgré les discussions préalables où Balaam exprimait : « Comment maudirais-je puisque Dieu ne maudit pas ? » Balaq continuait de croire que le prophète écouterait son ordre de maudire pour obtenir la récompense promise.

C’est bien là l’attitude d’un narcissique se croyant supérieur et pouvant alors commander ou même acheter l’âme du prophète : « J’avais dit que je te comblerais d’honneurs. C’est Yahvé qui t’en a privé ! »

Ce texte est à lire en son entier. Quelle belle leçon et quelle description bien imagée du travail du prophète, par contre, tous n’ont pas le même style.

Ô Seigneur donne-nous des messagers et des prophètes droits et intègres, Tes enfants seront bien servis et verront mieux la Vérité.

 

Parole de Jésus Christ :

   « Je te bénis Ma douce fille d’Amour, de Lumière et de Sainteté : du Père, du Fils et de l’Esprit Saint. Tu es Mon révélateur, ceci amène souvent sur toi la colère des personnes se voulant ¨majestueuses¨ ayant le droit de dominer et de condamner ceux-celles qui leur ¨portent ombrage¨. Saints et prophètes vivront jusqu’à la fin des temps, comme l’a vécu le Fils de l’homme, persécutions et critiques cherchant à les exclure, les exterminer, par ceux qui cherchent pouvoir et domination.

Pour vous, Mes enfants, tout a été donné depuis le début des temps pour vous informer, vous avertir et vous accompagner sur le chemin du retour vers le Royaume, promesse initiale qui s’accomplit dans les temps de la Révélation que vous vivez.

Lorsque le monde, dans son orgueil, a décidé de fermer la porte à Dieu, il l’a ouverte largement à l’ennemi de l’Homme. Le mensonge, sous toutes ses formes, s’est installé en force et conduit à la déchéance ceux qui l’écoutent. La négation de l’existence du Mal, telle une drogue puissante, aveugle et endort les peuples qui s’enlisent dans le désordre, le déséquilibre et l’autodestruction.

Moi, Dieu, j’entends, monter de la terre, vos cris de détresse et ceux de votre colère. Je vous appelle, Mes enfants souffrants. Hélas, dans vos fermetures, vos ruptures en votre âme, vous ne vous permettez pas d’entendre Ma Voix ni d’accueillir les Paroles et Mes bénédictions que vous portent Mes messagers.

Dieu n’est que bénédictions : Amour, compassion, Miséricorde, guérison et Salut éternel. Tout ce que vous recevez comme avertissements, prophéties, descriptions concernant les problèmes du monde et de l’évolution de votre ¨civilisation¨, qui en grande partie est sordide, morbide, ne vous est transmis que pour vous aider à vous ressaisir et choisir la Vie en renonçant à Satan, ses œuvres, ses pompes, autant au plan personnel que social.

Soyez dans la Vérité. Saisissez cette étape de purification pour accéder à l’Unification en votre être, avec les vôtres et votre société. Soyez Un comme Je suis Un avec le Père et l’Esprit Saint. Ainsi vous serez Amour, Lumière et Sainteté, en harmonie de paix et de joie en Ma Divine Volonté.

Jésus Christ »

 

Marie Catherine de l’Incarnation Rédemptrice, servante quelconque en la Divine Volonté du Tout-Puissant, Unique Dieu.