La passion de la Fin des temps est celle de l’Église.

Diffusion du texte suivant en obéissance à Dieu.

Mercredi 21 août 2019

Lecture proposée par Jésus : page 632, Premier Livre des rois 22,41-51. Roi Asa, de Juda et son fils Josaphat.

« Ma douce fille d’Amour, de Lumière et de Sainteté, Je te bénis du Père, du Fils et de l’Esprit Saint. Ce roi (Josaphat) est celui de Mon choix : doux et humble, aimant Dieu et le servant tout comme ses pères ont fait. Sa vie tranquille et sainte assurait la paix à son peuple. Son discernement juste l’a protégé. Il est droit et honnête. Ce modèle convient à celui appelé à sauver la France. Tu crains qu’il subisse le sort du Christ et de tous les saints qui l’ont suivi ! »

– Oui.

  « fille bénie, Ma prophète, Dieu est là, Il le conduit, l’œuvre de Dieu s’accomplit avec lui. Rien n’est facile sur la terre en ce temps des tribulations. Ma Main de bénédiction le conduit et te conduit. Marche dans la confiance. 

Ma Mère Marie Immaculée, a aussi versé des larmes voyant l’heure de la Passion (de son Fils). La passion de la Fin des temps est celle de l’Église. Oui, certains de Mes vertueux et courageux fidèles seront victimes, holocaustes.

Le roi sera insulté, humilié. La force de son humilité et de son Amour envers Dieu le conduira à la victoire. Ne l’accompagneront jusqu’à la fin, la victoire, la délivrance, que ceux-celles qui, comme lui, servent Dieu et leur prochain dans un Amour sincère. Le rassemblement aura lieu sur la terre de France renouvelée.

Ce roi est un fils de Marie. Elle reconnait en lui l’image de son Noble Époux Joseph : silencieux, discret, généreux, sage, puissant protecteur, choisi de Dieu. »

– Comme c’est grand et beau ! Ô Marie Immaculée notre Souveraine Mère aide-moi à savoir accepter tout ce qui me dépasse sans remettre en question (comme me le suggère ma faiblesse). Je prie pour ce roi, qu’il soit protégé et fort dans sa simplicité (que les Français auront de la difficulté à accepter). Je sais qu’il sera suivi, Marie Julie Jahenny l’a dit !

Marie Immaculée me dit :

  « Ma douce enfant, tu as su porter jusqu’à maintenant, tu continueras. Je te soutiendrai toujours. Sainte Anne aussi est auprès de toi. Les portes de sa maison te sont largement ouvertes. »

– Dans la foi je me prosterne devant le Ciel. L’angélus sonne et je redis avec Toi Marie « je suis la servante du Seigneur, qu’il me soit fait selon Ta parole ». Donne-moi, ô mon Dieu de porter ce qui peut lui épargner souffrances et douleurs.    Seigneur Jésus, tu vois mon âge ! Me rendrai-je jusque-là ?

  « Je suis Dieu, Ma Divine Volonté est toute puissante et Mon Amour est infini.  Viens, Ma douce fille aux larmes brûlantes, aime Mes enfants et porte-les en ton cœur aimant et généreux. Mes décisions ne concernent que Moi. »

Marie Catherine de l’Incarnation Rédemptrice, servante quelconque en la Divine Volonté du Tout-Puissant, Unique Dieu.